Impact environnemental des agrocarburants

Si l’on a toujours tendance à croire que les agrocarburants sont des ressources efficaces pour la protection de l’environnement vu leur émission de C02 assez élevée, certaines études ont démontré le contraire. D’après ces analyses, les impacts des agrocarburants sur l’environnement sont assez élevés comparés à ceux des carburants classiques.

Les agrocarburants entrainent la pollution atmosphérique

Il est vrai que les intentions primitives des utilisateurs d’agricarburants étaient la réduction de l’émission de gaz à effet de serre et l’économie de fossile. Les agrocarburants sont des carburants d’origine agricole. Il est vrai qu’ils émettent, pour la plupart, moins de gaz carbonique à la combustion. Cependant, les biocarburants émettent tous du C02 absorbé préalablement par les plantes. Cela entraine une pollution atmosphérique beaucoup plus importante que celle des autres carburants.

Le nouveau problème des agrocarburants

Si l’on pensait que l’utilisation des agrocarburants permettait de favoriser la protection de l’environnement, cela est désormais devenu un sujet à débattre. Les agrocarburants ne sont pas des solutions efficaces pour la préservation d’un environnement sain. Leur utilisation tendent, pourtant, prendre place en France et des investissements importants sont, d’ailleurs, consacrés à cette énergie renouvelable. L’Union européenne souhaite, pourtant, que les 10% des carburants utilisés d’ici 2020 soient des agrocarburants. De plus, les industries d’énergie renouvelable ont jusque là bénéficié de soutiens publics importants. Les défiscalisations et les exonérations de taxes ont été soutenues ces dernières années.

Utiliser moins de fossile

Certes, l’utilisation des agrocarburants réduit l’exploitation de fossile, mais ne résout en rien les problèmes liés à l’émission de gaz à effet de serre. Cela favorise de plus en plus l’émission de gaz carbonique. Vu que les agrocarburants sont issus de produits agricoles, leur exploitation favorise la déforestation. Les zones forestières détruites se multiplient de plus en plus et cela n’accumule en fait que l’émission de gaz à effet de serre. On peut conclure que le remplacement des carburants classiques par les agrocarburants ne favorise guère la protection de l’environnement, notamment des forêts.