Production d’agrocarburant et déforestation

Pendant un certain moment, plusieurs pays ont exploité les agrocarburants, car ils jugeaient que leur utilisation permettait de lutter contre l’émission de gaz à effet de serre et la préservation d’un environnement sain. Sachez, pourtant que l’exploitation des biocarburants fait proliférer la déforestation vu l’accumulation de matières organiques utilisées.

Les dérèglements climatiques et les biocarburants

Le but principal de l’utilisation des biocarburants et la réduction de l’exploitation des fossiles et le maintien de meilleures conditions climatiques. Les biocarburants étaient, d’ailleurs, considérés comme des éléments qui émettent moins de C02. Non seulement des études ont démontré que les biocarburants émettent plus de gaz à effet de serre que les carburants provenant de fossile, mais des analyses ont aussi approuvé que l’exploitation des biocarburants ne fait qu’augmenter les zones forestières détruites. Cela ne fait que nuire aux conditions climatiques et n’assure en rien la protection de l’environnement.

La prolifération de la déforestation en Europe

Selon les prévisions de l’Union Européenne, l’exploitation des biocarburants trouvera une grande stabilité en 2020. En effet, on estime que la biomasse sera considérée comme l’énergie la plus utilisée par la plupart des Européens d’ici quelques années. Notez, pourtant, que de telles exploitations nécessiteront des millions d’hectares de forêts à détruire. Ainsi, on notera d’importante dégradation forestière en faveur de cette grande consommation de bioénergie. La déforestation étant connue par tous comme un facteur principal de réchauffement climatique ainsi que de dévastation de plusieurs espèces animales et végétales.

Des impacts sur le plan économique

Non seulement l’exploitation des biocarburants entraine des impacts sur l’environnement soit le milieu naturel des Hommes, mais comporte également des inconvénients sur le plan économique. L’exploitation récurrente des biocarburants entraine l’augmentation des pris de l’eau et de la nourriture. La FAO a constaté jusque là une augmentation importante des prix de produits alimentaires. Cela s’explique par l’utilisation des produits alimentaires comme le sucre, les céréales et les huiles végétales pour produire du biocarburant. On estimera donc que les productions de produits contenant d’amidon et de saccharose augmentent considérablement au fur du temps si on continue à produire des biocarburants.